De mes premières rencontres avec les aînés de nos communes, mes poches sont pleines aussi d’envie de continuer à développer nos villes et nos villages en lieux où il fait bon vivre pour toutes et tous: jeunes et moins jeunes, ruraux et néo-ruraux, …

De nombreuses méthodes d’enquête et analyses existent, celle dite « en marchant » me semble d’avantage vivante.

Allons ensemble rencontrer les aînés là où ils vivent et se promènent dans leur quotidien.