Le blé dur (Triticum durum) est un blé principalement cultivé dans des régions sèches et chaudes, comme le sud de la France. Il se distingue du blé tendre par l’importante dureté de son grain (comme son nom l’indique), on parle alors de grain vitreux. C’est la raison pour laquelle, lorsqu’on broie des grains de blé dur, on obtient de la semoule et non pas de la farine.

Le blé dur est donc principalement utilisé dans la fabrication de pâtes et de semoules.

A l’heure actuelle, le blé dur n’est pas cultivé en Belgique à cause du climat qui n’est pas adapté. Cependant, suite au réchauffement climatique, il serait peut-être possible d’en faire pousser chez nous ! C’est pourquoi, le GAL Jesuishesbignon.be et le Centre wallon de Recherches Agronomiques ont implantés, à l’automne 2018, des essais en blé dur. Ainsi, ce sont 10 variétés qui sont actuellement testées à Acosse selon différents itinéraires techniques. L’objectif de ces essais est de déterminer si ces variétés sont adaptées à notre climat et si les grains récoltés ont les qualités nécessaires à la fabrication de pâtes et de semoules. C’est donc une nouvelle piste en matière de diversification céréalière que nous sommes en train d’explorer… Affaire à suivre donc !