Les missions du projet :

La trame bleue au service de la trame verte et inversement

La mission générale consiste à créer une cellule de conseil qui développe et promeut les TAGEP et ouvrages d’hydraulique douce, tout en développant la biodiversité.

Plus spécifiquement, les objectifs sont les suivants :

  • Réaliser un diagnostic des problèmes d’inondations par ruissellement et débordement :

    • Réaliser un inventaire des zones à risque sur le territoire des 11 communes ;
    • Créer un outil de gestion cartographique.

  • Concevoir une boite à outils de TAGEP à l’usage de différents publics cibles :

    • Créer des catalogues sur les TAGEP et ouvrages possibles ;
    • Distribuer des brochures et catalogues d’information ;
    • Etudier les différentes techniques innovantes et diffuser leur fiche ;
    • Implanter 4 techniques innovantes et 3 ouvrages d’hydraulique douce ;
    • Construire un musée de démonstration des TAGEP ;
    • Réaliser des panneaux didactiques aux abords des aménagements.

  • Accompagnement des communes à une meilleure gestion des eaux pluviales :

    • Etudier au moins 11 TAGEP, et les adapter au territoire Hesbignon ;
    • Réaliser des séances d’information à destination des services d’urbanisme ;
    • Sensibiliser et accompagner les communes dans l’installation d’au moins 5 TAGEP ;
    • Réaliser des cahiers de charges pour les nouveaux aménagements.
  • Sensibilisation des acteurs du territoire aux TAGEP :

    • Réaliser 4 séances d’information (mobilisant au moins 80 personnes) ;
    • Rencontrer au moins 20 agriculteurs ;
    • Réaliser des journées de formation à la réalisation de TAGEP ;
    • Participer à l’élaboration d’au moins 6 chantiers agricoles.

  • Mise en place et pérennisation de la cellule de gestion des eaux pluviales.

  • Impliquer les citoyens dans la restauration de la trame verte :

    • Réaliser des séances d’informations, distribuer des folders, créer un reportage vidéo ;
    • Sensibiliser les communes à une meilleure participation d ‘outils (organisation de la semaine de l’arbre, fauchage tardif, …) ;
    • Sensibiliser les communes à la réalisation d’un PCDN ;
    • Accompagner les services d’espaces verts communaux lors d’au moins 11 chantiers ;
    • Réaliser au moins 11 chantiers de plantation avec les citoyens, afin de planter au moins 5500 plants, 140 arbres, et 20 km de haies.
  • Inciter les agriculteurs du territoire à développer l’agroforesterie.

Envie de participer ? d’être informé ?

Remplissez le formulaire de contact!

 

<== Retour à la page du projet