Qu’est-ce que c’est ?

“Agriculture durable” est une expression souvent utilisée dans le langage courant mais de quoi s’agit-il ? D’une démarche globale en matière de développement durable plutôt que d’un type de production.

Concrètement, le développement durable est une façon d’organiser la société de manière à lui permettre d’exister sur le long terme. Cela implique de prendre en compte à la fois les impératifs présents mais aussi ceux du futur, comme la préservation de l’environnement et des ressources naturelles mais également l’équité sociale et économique.

L’agriculture durable s’articule autour de 3 piliers :

Le pilier économique

  • Préserver les activités agricoles sur le territoire
  • Développer des systèmes de production efficients, autonomes et économes

Le pilier environnemental

  • Contribuer à l’amélioration de la biodiversité et du bien-être animal
  • Préserver les ressources naturelles : les sols, l’eau et l’air

Le pilier social

  • Produire des matières premières alimentaires de qualité et en suffisance
  • Viser l’équité sociale
  • Créer des liens sociaux sur le territoire

Les fermes de demain devront non seulement développer des performances technico-économiques mais également des capacités de résilience.  Les agriculteurs qui veulent évoluer sur leur entreprise doivent se poser les bonnes questions en matière de durabilité.

Sensibiliser à l’agriculture durable

Le GAL organise plusieurs réunions d’informations en matière de durabilité en agriculture.  Notamment des séances d’exercices via un outil de diagnostic de durabilité, une journée d’étude et des séances d’informations sur l’évolution des pratiques durables : les AgriClubs.

 

  • L’outil de diagnostic de durabilité

 En septembre 2018, un outil de diagnostic de durabilité a été élaboré par Caroline Devillers, responsable d’Agri-Business chez CBC, en collaboration avec le GAL, sur base du diagnostic de durabilité du Réseau Agriculture Durable des CIVAM (France) en collaboration avec Luc Pussemier (UCLouvain) et un réseau d’agriculteurs belges, dont celui du GAL Jesuishesbignon.be.

Chaque pilier propose une série de questions se rapportant aux indicateurs repris dans les graphiques 1, 2 et 3 ci-annexés.

La situation de chaque ferme par rapport à un thème est notée sur une échelle de 1 à 5. Au final, la durabilité est illustrée par une toile pour chaque pilier.

Cette approche permet à l’agriculteur d’analyser ses pratiques et d’améliorer la durabilité de son exploitation.  L’analyse est réalisée par l’agriculteur en présence de l’encadrant et celui-ci l’aiguille si nécessaire vers des services de conseils.

En septembre 2019, le GAL a permis à une vingtaine d’agriculteurs hesbignons d’évaluer leurs pratiques via cet outil et certains d’entre eux ont pu installer de nouvelles actions durables sur leur exploitation notamment en matière de circuit court mais aussi de communication sur leurs pratiques.

  • Le témoignage d’un agriculteur

 « Dans un premier temps, j’étais plutôt septique par rapport à cet outil ». « Puis je me suis rendu compte qu’il me permettait de voir ma ferme sous un autre angle et de mieux cerner des pistes d’amélioration ». « C’est aussi un excellent outil de communication pour mettre en avant mes bonnes pratiques ».

C’est le cas de Dieudonné Késenne, un producteur laitier de Hollogne-sur-Geer

L’autonomie fourragère est un élément de durabilité important à ses yeux.

Avec son épouse, ils ont ouvert un magasin à la ferme où il propose divers produits laitiers fermiers.  Les clients ont répondu présents.  L’éleveur a été surpris de leur intérêt pour la vie à la ferme, ce qu’il juge très valorisant.

  • Une journée d’étude sur l’agriculture durable

 Le 14/11/2018, une journée organisée par le GAL Jesuishesbignon.be en collaboration avec la Direction de la Recherche et du Développement a permis à une trentaine d’agriculteurs de :

  • Réfléchir à la durabilité de leur exploitation
  • De recevoir des outils de mesure et d’amélioration
  • De découvrir des pistes d’évolution en matière de circuits courts, d’environnement et de diversification céréalière

Voici les présentations :

L’après-midi a été dédiée à la visite de la distillerie Belgian Owl à Fexhe-le-Haut-Clocher, à la présentation de la filière et à la dégustation du whisky hesbignon !

  • Les AgriClubs

Orchestré par le GAL Jesuishesbignon.be, l’ADL de Berloz-Donceel-Faimes-Geer et la Fédération Rurale de Wallonie, il s’agit d’un cycle de 4 conférences à destination des agriculteurs sur diverses thématiques agricoles, ayant lieu en janvier – février.

Le concept est simple : nous invitons les participants dès midi trente afin de partager un sandwich lors d’un moment convivial, à 13h nous proposons une conférence, suivie d’une séance de questions/réponses et d’un petit moment de réseautage.

Le 07 février 2019 au Centre Culturel d’Amay, B. Mayné de la SoCoPro a présenté « Prix juste Producteur : un label qui rémunère correctement le producteur » 

Le 31/01/2020 à la Ferme Lekane à Jeneffe, Marie Poncin, SoCoPro a présenté «Agriculture : pourquoi et comment communiquer ? »